Amap Pom d’api Pom d’Amap

  •  

    Frédéric Schwab – Arboriculteur

    «  Je suis passionné d’arboriculture et nous avons créé avec mon épouse, notre exploitation en mars 1995 sur 5,5 hectares de vergers.   Nous avons débuté les AMAP en 2007. A l’époque, nos circuits de commercialisation étaient les marchés hebdomadaires et quelques GSM de la région. Notre mode de production était l’agriculture intégrée (PFI).  

    En 2009, nous avons décidé de commercialiser toute notre production fruitière en 100% AMAP. Ce qui signifie que nos revenus sont uniquement basés sur la souscription annuelle de contrat Amap. C’est donc un sacré challenge chaque année que de faire pérenniser notre exploitation.

    Toujours en 2009, grâce au soutien de nos amapiens de l’époque, nous avons également pu franchir le pas vers la conversion biologique de nos cultures pérennes. Un soutien plus que nécessaire car en arboriculture, la conversion se fait sur 3 années.  

    Depuis 2013 tous nos fruits ainsi que le jus de pomme et le vinaigre de cidre sont labellisés AB.   En parallèle des arbres fruitiers, et pour agrémenter les paniers d’été, nous avons quelques cultures annuelles (tomates anciennes, poivrons) que nous cultivons sur une surface de 2000 m² de tunnels. Ces cultures sont en dernière année de conversion vers l’agriculture biologique. Pour le maraîchage, la conversion se déroule sur 2 années. Depuis 1995, l’exploitation n’a cessé d’évoluer et s’est beaucoup diversifiée.

    Ce que nous apprécions en Amap, c’est d’avoir l’opportunité d’échanger avec les « amapiens » sur les méthodes de production utilisées et sur la programmation des cultures ».

    Suivre Pom d’Api Pom d’Amap sur Facebook.


    Le mot du comité de soutien

    “Notre rôle est de faire que l’AMAP de Frédéric fonctionne bien. Par exemple, nous essayons à travers les lettres d’actu ou l’organisation de journées à la Fruitière de permettre à l’ensemble des amapiens de mieux connaître Frédéric, de mieux comprendre sa charge et ses méthodes de travail. De plus, nous souhaitons accompagner activement Frédéric dans sa conversion vers l’agriculture biologique.” 

    Contact : information générale ou comment devenir amapien Mme Denise Cafieri : 03 69 77 19 03 ou Mme Frédérique Schwab : 06 10 39 38 60 ou Pom d’Api Pom d’AMAP

    Télécharger le contrat : Amap Pom d’Api Pom d’Amap 2018-2019

    Télécharger le contrat agrumes : 18-19 Muespach (68)

  •  Au rythme des saisons et selon la production, nous vous proposons : – pour la période estivale : cerises, abricots, pêches et nectarines, tomates anciennes, poivrons.   – pour la période automnale : quetsches d’Alsace, raisins de table, poires, pommes.   – pour les périodes hivernale et printanière : pommes. Nous en avons 27 variétés aux goûts différents et propres à chacune dont voici quelques noms : Reine des Reinettes, Rubinette, Boskoop, Cox’s Orange, Gala, Jonagold, Jonagored, Melrose, Cybèle, Deljuga, Goldrush, Braeburn, Elstar, Gravenstein, etc.   photos des différents variétés avec leurs caractéritiques à télécharger ici : variétés de pommes

    A noter que les jus de pomme ainsi que le vinaigre de cidre sont répartis dans les paniers tout au long de la saison. Le jus de pomme pasteurisé, tant qu’il est fermé, se conserve sans s’altérer, 2 à 3 années. Une fois ouvert, le conserver au réfrigérateur et le consommer dans les 5 jours.

         

    A noter : parallèlement au contrat Pom d’Api, nos adhérents ont la possibilité d’agrémenter leurs paniers d’hiver, d’agrumes bio en provenance directe de Corse.

      oranges corses2012-11-02

  • Le but de cette page est de répondre aux questions régulièrement posées par les amapiens :

      Comment choisir la taille du panier ? La production principale de notre exploitation étant la pomme il faudra vous baser sur votre consommation de pommes pour déterminer la taille du panier : Si vous choisissez un grand panier et que vous ne mangez pas beaucoup de pommes vous serez vite débordés pendant la période d’hiver. Il n’y a pas de règles en la matière. Certaines familles de 5 personnes choisissent un petit panier et d’autres familles de 2 personnes choisissent un grand et inversement. L’été il n’y a pas de problèmes, la quantité convient toujours.  

    Les paniers contiennent-ils des fruits rouges ? Non. En effet, la récolte des fruits rouges demande beaucoup de main d’oeuvre. A ce moment là de la saison nous sommes avec notre salarié occupés dans les vergers qui demandent beaucoup de temps et de soins comme par exemple l’éclaircissage manuel des fleurs de pommiers afin d’éviter l’alternance, ainsi que la cueillette des cerises. De plus la Fruitière ne dispose pas suffisamment de terrain pour cette culture.  

    Quelle quantité de fruits trouve t-on dans les paniers ? On ne peut pas évaluer les quantités de fruits issus des vergers car tout dépendra de la récolte et des conditions météorologiques subies en amont. Toutefois nous pouvons vous donner, à titre d’exemple, les quantités de fruits distribués dans le cadre d’un grand panier (à diviser par deux pour un petit panier) sur l’ensemble d’une saison pour les années précédentes. Vous pourrez ainsi vous rendre compte que la composition des paniers est variable d’une année à l’autre. A noter : l’exploitation est certifiée en agriculture biologique depuis 2014 après une conversion de 3 ans.  

    2016/2017 :  nous avons distribué 800 gr de cerises, pas d’abricots, 4,1 kilos de pêches et nectarines, 2 melons, 22,1 kilos de tomates anciennes, 5,4 kilos de tomates cerises, 2,1 kilos de poivrons, 2 kilos de quetsches, 81 kilos de pommes, 600 grammes de poires, 32 litres de jus de pommes. Gel sur les  abricotiers en hiver. Floraison des quetschiers et cerisiers en même temps avec la pluie. Les quetschiers sont un peu vieux et ne produisent plus suffisamment. 

    2015/2016 : nous avons distribué 3,3 kilos de cerises, 2 kilos d’abricots, 7,5 kilos de pêches et nectarines, 25,3 kilos de tomates anciennes, 2,280 kilos de tomates cerises, 2,960 kilos de poivrons, 1,7 kilo de poires/nashi, 74 kilos de pommes, 0,630 grammes de raisin, 34 litres de jus de pomme. Pendant la récolte des cerises, pluie quasiment continuelle : les cerises ont pourri sur l’arbre et les abricots ont connu la bactériose. Période estivale très chaude ce qui a été bénéfique pour les pêches/nectarines mais fatal pour les quetsches.  

    2014/2015 : nous avons distribué 6,2 kilos de cerises, 4,2 kilos d’abricots, 6,75 kilos de pêches et nectarines, 15,2 kilos de tomates anciennes, 1,1 kilo de tomates cerises, 1,6 kilo de poivrons, 2 kilos de poires, 5,5 kilos de quetsches, 69 kilos de pommes, 32 litres de jus de pomme, 1 bouteille de vinaigre de cidre. La particularité de l’été 2014 était la pluie. Ce sont les melons et les tomates qui en ont le plus souffert. L’automne particulièrement doux et ensoleillé a permis de se rattraper sur les tomates. Belle récolte de cerises et d’abricots.  

    2013/2014 : nous avons distribué 3,5 kilos de pêches nectarines, 26 kilos de tomates anciennes, 1,9 kilo de tomates cerises, 3 melons, 2 kilos de poires, 2,6 kilos de poivrons,2,4 kilos de quetsches, 63 kilos de pommes, 28 litres de jus de pomme, 2 bouteilles de vinaigre de cidre (50 cl). Le printemps et le début de l’été 2013 ont été particulièrement pluvieux. De ce fait la pollinisation ne s’est pas faite et nous n’avons pas eu de cerises. Les pêches sont arrivées avec beaucoup de retard et en petite quantité. Idem pour les quetsches. En revanche les tomates se sont bien comportées.  

    2012/2013 : nous avons distribué 1 kilo de cerises, 1 kilo d’abricots, 4,8 kilo de pêches, 10,3 kilos de tomates anciennes, 1 kilo de tomates cerises, 1,4 kilos de poivrons, 3 melons, 0 kilos de quetsches d’Alsace, 65,5 kilos de pommes (+ 43 litres de jus de pomme, + 2 bouteilles de vinaigre de cidre). L’hiver 2012 a été froid avec des températures à – 20° pendant plus de 2 semaines consécutives avec de grosses conséquences sur la récolte. Des abricotiers ont dû être arrachés suite au gel. Après une attente de 3 ans, les premières récoltes de poires ont eu lieu en septembre et octobre 2013. En arboriculture il faut du temps avant qu’un arbre ne produise de beaux fruits prêts à être consommés.  

    2011/2012 : nous avons distribué 5,5 kilos de cerises, 1,3 kilo d’abricots, 6,5 kilos de pêches nectarines, 11,5 kilos de tomates, 2 melons, 2,5 kilos de poivrons, 8 kilos de quetsches, 74 kilos de pommes, 33 litres de jus de pommes, 1 bouteille de vinaigre de cidre.  

    2010/2011 : nous avons distribué 2 kilos de cerises, 0,200 kilo d’abricots, 3,8 kilos de pêches/nectarines, 12,8 kilos de tomates anciennes, 2 melons, 1 kilo de poivrons, 5 kilos de quetsches d’Alsace, 65 kilos de pommes, 38 litres de jus de pomme, + 1 bouteille de vinaigre de cidre.  

    Quand démarre la saison et quelle est la fréquence des distributions ? Une information est communiquée par mail ou par téléphone (pour ceux qui ne sont pas équipés) à tous les amapiens dès que la date effective est connue. Ensuite les distributions ont lieu tous les 15 jours (semaine impaire). La saison se termine en avril. Il n’est pas possible pour nous de distribuer toutes les semaines car les vergers et les serres demandent des soins constants et la préparation et la distribution des paniers demandent beaucoup de temps. Dans notre AMAP c’est la maturité des cerises qui détermine la reprise de la saison (en principe fin juin/début juillet).  

  •  

    2018

    vous pouvez dès à présent transmettre votre contrat pour la saison 2018-2019. Il est téléchargeable sur le site de Rhénamap. Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Il vous suffit de nous envoyer un mail à l’adresse de Pom d’Api indiquée sur le contrat.

    2017

    Comme vous le savez tous, le territoire a connu 2 nuits de gels, les 19 et 20 avril dernier. Nos vergers n’ont pas échappé à cet épisode de froid et les températures négatives à -4°C et -6°C n’ont pas fait du bien à leurs fleurs. L’aspersion de valériane sur les arbres n’a malheureusement rien pu protéger.

     Il n’y aura donc aucune production de fruits à noyaux (cerises, abricots, pêches/nectarines, quetsches) cette année. Concernant les pommes, une probable petite récolte pourrait avoir lieu sur certaines variétés mais rien n’est moins sûr.

    La floraison des différentes espèces promettait beaucoup mais Dame Nature en a décidé autrement.

     Si dans les AMAP la solidarité est un principe fondamental entre un producteur et ses amapiens, la solidarité paysanne n’est pas un vain mot non plus. Et même si leur région a également été touchée, des producteurs du Vaucluse  (Eliane et Bernard JOUMOND) sont prêts à nous aider.

     Grâce à eux nous pouvons donc vous proposer, à titre exceptionnel, d’avoir recours à de  l’achat/revente pour la réalisation des paniers et maintenir ainsi le lien avec vous durant cette saison.

     Nous pourrions donc avoir des fruits à noyaux du Sud et des pommes « solidaires » d’autres régions (si cela est possible) qui complèteraient notre production de tomates anciennes, poivrons et melons d’Alsace pour garnir vos paniers d´amapiens. Un beau partenariat en somme !

     Cependant,  Il est clair que la quantité des fruits en provenance du Vaucluse ne sera pas à la hauteur de ce que nous pouvons connaître habituellement. Car du fait de leur rareté sur tout le territoire (et au delà de nos propres frontières également) les prix pourront connaître une hausse de 35 % (voire plus) cette année.

    Cette année, exceptionnellement et pour toutes les raisons indiquées ci-dessus, nous ne pouvons communiquer sur les produits qui composeront les paniers. Tout dépendra des approvisionnements auprès des producteurs du Vaucluse

    Il ne sera malheureusement pas possible, cette année, de reporter des paniers pendant les vacances car les commandes devront être faites et  payées à l’avance

    L’aventure avec la coopérative corse qui nous fournit les agrumes se poursuit. Il reste encore quelques possibilités (ce 13 juin)

       

    Arrosage des jeunes arbres plantés à Fislis en mars.

           

    C’est le printemps la nature se réveille. Place aux abeilles maintenant !

            

    En mars nous avons planté les arbres (pêches/nectarines + abricots)  dans le nouveau verger à Fislis


    2016

    Petite rétrospective en images :

            

    Distribution au mois d’août

      

     en octobre, direction le Pressoir à Wolschwiller

    Reprise des distributions à partir du 11 juillet

    La cueillette des cerises est en cours. Il n’y en a pas beaucoup, du coup, on rajoutera des pommes dans le panier de la semaine prochaine. Il faudra ensuite attendre que les pêches et les tomates soient mûres. Le calendrier habituel des distributions (toutes les semaines impaires) est un peu bouleversé en ce début de saison. On est obligés de s’adapter au bon vouloir de Dame Nature…

     Il est encore temps de s’inscrire à notre AMAP !

    Assemblée Générale du jeudi 5 mai 2016

    Après la partie studieuse (Compte Rendu AG 2016) et le repas pris en commun nous avons visité le verger de Muespach.

    verger de MuespachFrédérique et les pommiersfleurs de pommierfleurs de pommierla serre et les plantes de tomates


    2015

    distribution semaine du 11 au 14 août 2015

    petit panier semaine 33 août 2015C’est déjà la 5ème distribution de la saison. Que le temps passe vite !

    Les pêches ont bien profité du soleil ardent de cet été. elles sont sucrées et juteuses. Certaines variétés ont néanmoins souffert du manque d’eau et cela a eu des répercussions sur leur développement. Mais rien de grave soyons rassurés !  Ci contre photo d’un petit panier.

    Les premières distributions de la saison 2015/2016 ne vont plus tarder !

    Les cerises mûrissent tout doucement avec cette météo capricieuse qui souffle le chaud et le froid. (Photos prises par Frédérique dimanche 7 juin)

    Cerises (3)

    Cerises (2)    Cerises

    Voici un aperçu des autres cultures

    Abricots 

    Abricots (3)

          Abricots (2)        Abricots

    Pêches et nectarines Les pêches plates et les nectarines (deuxième ligne) doivent encore être éclaircies ce qui explique qu’il y en a encore beaucoup sur la branche (C’est chose faite à l’heure où nous écrivons cet article)  Pêches Pêches (2) Pêches plates  Nectarines Tomates 

    Tomates     Tomates (2)        Tomates (3)

    tomates greffées 

    On voit la différence entre le porte-greffe et le plant greffé par la couleur verte/marron.

     Les tomates greffées sont plus résistantes aux maladies. Greffage réalisé par Frédéric. C’est une première tentative car le prix d’achat d’un plant déjà greffé est excessivement cher

    Tomates greffées

    Tomates greffées (2)

    Poivrons et melons 

    Poivrons  Melons (2)       Melons

    Poires 

    Poires

    Quelques photos également des filets pare grêle qui ont souffert de l’orage la semaine dernière (il faut réparer les câbles et tendre les filets)

    Structure Filet   Structure Filet (4)       Structure Filet (3)

    Structure Filet (2)

    Rendez vous sur les lieux de distribution (vraisemblablement semaine 26)

    AUJOURD’HUI 4 MAI 2015 LE QUOTA DES INSCRIPTIONS AUX AGRUMES EST ATTEINT !

    sauf cas particulier (en cas de désistement) nous ne pouvons plus accepter d’abonnement au contrat agrumes.

    Le nouveau contrat est arrivé !

    Information contrat nouvelle saison : la demi feuille volante à remettre au producteur comporte deux faces. Une pour les fruits de Pom d’Api et une autre pour les agrumes.
    Concrètement :
     
    Si vous êtes intéressé(es) uniquement par les fruits de la Fruitière : vous remplissez une seule face que vous remettez avec les chèques (voir modalités sur contrat).
     
    Si vous êtes intéressé(es) par les fruits de la Fruitière + les agrumes : vous  remplissez les deux faces que vous remettez avec le contrat agrumes (à télécharger ici : 2016 68 muespach alimea 6) + règlements (voir modalités sur contrat).
    ATTENTION ! le chèque pour les agrumes ne doit pas être compris dans celui pour la Fruitière. Il doit être fait à part au nom d’ALIMEA.
     
    Si vous n’êtes plus intéressé(es) du tout : merci de nous le signaler par retour de mail. Nous avons déjà recensé des non renouvellements (déménagements, enfants qui partent du nid, quantités trop importantes), aussi nous comptons sur vous pour nous signaler votre arrêt et si possible les raisons de cet arrêt.

    Samedi 21 mars : atelier réparation des serres à La Fruitière à partir de 9 heures.

    RDV directement sur place. Repas tiré du sac

    Chronique : Une pomme par jour éloigne le médecin (à télécharger en pdf)

     Une pomme par jour éloigne le médecin


    2014

    Partenariat 

    avec le lycée professionnel Amélie-Zurcher de Wittelsheim

    et

    l’association Epices de Mulhouse

    Article Journal l'Alsace du 18 octobre 2014Dans le cadre de leur projet “Insertion – Cuisine – Santé”, le jeudi 18 septembre les élèves de la classe de terminale CAP APR (Agent Polyvalent de Restauration) ont réalisé 120 pots de confitures d’abricot. Deux personnes de l’association Epices, partenaire du projet, Stéphanie Weill et Jean Pierre Letourneux sont venues gracieusement les aider. Les fruits provenaient de la “Fruitière” de Muespach, fournisseur de Rhénamap. C’est la présidente de l’association, Isabelle Haeberlin, qui a eu l’idée de cette coopération. Les étiquettes ont été créées par les élèves avec leur professeur d’Arts Plastiques.  Elles comportent les logos du lycée Zurcher, de Rhénamap et de l’association “EPICES”. Les pots seront mis dans les paniers de fruits des clients de Rhénamap. En échange, les élèves et leur professeur de cuisine, Brigitte BAS, iront visiter les vergers et cultures de “la Fruitère”.

    Un petit échantillon des fruits distribués cet été

    barquettes abricots pour petits paniers juillet 2014    barquettes pêches 3 grands paniers et 1 petit. juillet 2014    barquettes pêches pour petit panier juillet 2014    HPIM0560

    Reprise des distributions le 17 juin 2014 

    Les cerises tant attendues sont mûres et n’attendent qu’à être cueillies. Ce qui sera chose faite le 17 juin et qui déclenchera le démarrage de la saison 2014/2015.

    Il est encore possible de s’abonner. N’attendez plus !

    4 mai 2014 : Portes Ouvertes et clôture des souscriptions au prêt solidaire

    Les plus matinaux se sont retrouvés à 10 heures autour d’un café et d’un chausson aux pommes (chaussons fait par Hazaël avec les pommes de la Fruitière) pour faire le bilan des souscriptions au prêt solidaire et pour discuter des grands projets sur la ferme. Pour en savoir plus cliquez sur ce lien : Bilan des souscriptions et projets sur la ferme

    Une partie du groupe

    Après de nombreux échanges nous nous sommes tous retrouvés autour d’un repas type “auberge espagnole” sous le soleil mais avec un peu de fraîcheur tout de même !

    L’après midi, visite des vergers. Nous avons pu voir le grossissement des fruits et poser toutes les questions que nous avons voulu pendant que quelques enfants pataugeaient allègrement dans les flaques boueuses et nous chatouillaient au moyen d’herbes cueillies ça ou là. Nul doute qu’après un bon bain (indispensable !) ils n’ont pas eu trop de difficultés à s’endormir ce soir là.

    Place aux photos :

     abricots       cerises      pêches

           Les abricots                              Les cerises                              Les pêches

    poires             le petit groupe

               Les poires                                   La petite troupe

    14 avril 2014 : la presse parle de nous.

    Pour voir l’article cliquez sur ce lien : Visite des élèves de l’école de Jettingen

    8 avril 2014 : avant dernière distribution et état de la floraison des vergers

    lettre info 11 avril 2014

    Poiriers   Fleurs quetschiers  Fleurs poiriers et abeilles] Fleurs poiriers    Fleurs cerisiers   Fleurs cerisiers (2) Cerisiers   Abricots2   Abricots

    1er avril 2014 : La nouvelle saison se profile déjà à l’horizon

    lettre info10 mars 2014

    Quelques photos des arbres (mars 2014)

    abeille et abricotier (2)   abeille et abricotier   Bourdon et pêcher

     pêchers mars 2014    abricotiers  Abricotier

    14 Janvier 2014 : Reprise des distributions après la pause de fin d’année

    Les producteurs et l’ensemble du comité de soutien vous souhaitent une bonne et heureuse année


    2013

    30 juillet 2013 : Reprise des distributions

    Ça y est ! Après plusieurs semaines d’absence, votre Amap Pom d’Api fait sa rentrée et reprend cette semaine le chemin des distributions. C’est avec joie que nous aurons plaisir à vous retrouver sur les différents lieux de réception de vos paniers. Pour nous aussi, l’attente fut longue. Après un mois de mai pluvieux et froid suivi d’un mois de juin mitigé entraînant 3 à 4 semaines de retard dans le grossissement et la maturité des fruits, le soleil et surtout la chaleur des derniers jours a permis à certains fruits de commencer à mûrir. Pour cette 1ère récolte, ils sont de petit calibre mais goûteux (le retard n’ayant jamais pu être rattrapé). Vous pouvez encore vous abonner. Pour tout renseignement 2 adresses mail : comité de soutien Pom d’Api et la Fruitière

    A bientôt, peut-être…

    Les lettres d’info de la saison 2012-2013

    Lettre d’info Pom d’Api n°14 – avril 2013

    Lettre d’info Pom d’Api n°13 – 1ère quinzaine mars 2013

    Lettre d’info n°12 – deuxième quinzaine février 2013

    lettre info11 1ère quinzaine février

    Février 2013 : accident des producteurs 

    lettre d’info n° 10 janvier 2013

    Evènements passés de Pom d’Api : le 30 avril 2011 journée portes ouvertes. quelques souvenirs de cette belle journée riche en échanges et en bonne humeur :                         

  • En adhérent à l’amap, j’ai souhaité soutenir un projet qui était clairement défini, avec ses avantages et ses inconvénients. Nous sommes tous contents d’avoir des produits de qualité, de proximité, de profiter du surplus en période faste. Dans les moments difficiles, il faut aussi accepter de soutenir un concept auquel nous avons adhéré.En soutenant ces jeunes entrepreneurs, c’est une idée de société que nous soutenons. Ces jeunes qui s’investissent sont l’avenir, la société dans laquelle j’ai envie de vivre demain. Peut être aussi celle que, vous, amapiens, souhaitez pour vous et les générations futures. Martine L. (2014)


    C’est grâce à l’action courageuse et souvent désintéressée de personnes comme les Frédéric’s que nos enfants auront encore des vergers autour d’eux dans quelques années ! Je sais pour ma part que je suis bien incapable de travailler la terre et pourtant je suis contente que d’autres le fassent pour moi.  Le travail acharné des Schwab justifie notre soutien inconditionnel. Barbara R. (2014)

    Je pense qu’en s’inscrivant en amap on a une idée précise du consommateur que l’on veut être et qui plus est la démarche des amap est très clairement expliquée.Le fruit contrairement aux légumes est plus ingrat et il est plus dur de le remplacer par autre chose.Je pense que les Fred’s font tout ce qui est en leur pouvoir dans le seul but de nous satisfaire et cela sans compter leurs heures de travail.La qualité de leurs  pommes est excellente et nous sommes heureux d’avoir de tels produits. Sans eux nos enfants n’auront peut être plus la chance, un jour, de savoir ce qu’est un verger en Alsace. Katia W. (2014)
     

    « Ce qui est bien avec Frédéric, c’est qu’il explique clairement les choses. En étant en contact direct avec lui, je comprends mieux le travail que représente une exploitation agricole. Rentrer dans une AMAP c’est aussi pour moi un rapport aux autres qui est différent. On est solidaire les uns des autres, des liens se créent. » (Frédéric).


      « Ce qui est vraiment important pour moi, c’est de soutenir des producteurs locaux. Il faut arrêter avec ces fruits qui parcourent en moyenne 3000 km avant d’arriver dans notre assiette. En plus Frédéric est très ouvert et on peut travailler ensemble pour aller vers des modes de production encore plus respectueux de l’environnement. » (Marcelle en 2009)


      « Savoir d’où vient la nourriture que l’on mange, se fournir en circuit court, connaître les agriculteurs locaux, voir ensemble ce que l’on peut mettre en place, soutenir des producteurs comme Frédéric qui ont la volonté de basculer de la grande distribution vers un système différent…c’est çà la vie d’une AMAP. » (Mathieu).


     

  • Recettes en pdf à télécharger

    recettes à base de tomates recettes avec des abricots recettes à base de pêches Les bienfaits des fruits Une pomme par jour éloigne le médecin Confiture de pommes à l’ancienne Recettes à base de quetsches