La Lupp’amap

Nadège Cardon & Laetitia Van Boxsom, éleveuses

Ce qui nous attire dans la démarche Amap ?
  • produire pour des personnes connues, et non pour une masse de consom'acteurs anonymes,
  • partager notre envie de produire des aliments de qualité dans le respect de notre cadre de vie commun,
  • savoir qu'à travers ce choix les consom'acteurs veulent encourager notre travail et reconnaître nos valeurs
  • et enfin permettre une adéquation entre offre et demande, évitant ainsi les problèmes de surproduction et l'abolition des règles du marché,
En mode de production biologique depuis 1994, notre ferme est très diversifiée : ses 22 ha  produisent les fourrages et les céréales nécessaires aux différents troupeaux :
  • une dizaine de bovins dont 8 vaches laitières,
  • une vingtaine de chèvres laitières,
  • 7 brebis laitières,
  • 4 cochons,
  • une basse-cour,
  • 3 ânes pour la ferme pédagogique.
En polyculture élevage nous avons une production extrêmement variée : produits laitiers, de chèvre, vache et brebis, mais aussi des œufs, du porc, du veau, du cabri et de l’agneau. La basse-cour nous permet aussi de proposer de temps en temps des lapins et de la volaille. Notre ferme pédagogique a pour rôle l’éducation à l’environnement et accueille nombre d’enfants en sortie scolaire, parmi lesquels sans doute les vôtres. Nous voulions également garder une vraie base agricole. C’est pourquoi Laetitia s’est installée en tant qu’agricultrice et s’est orientée notamment vers la production de fromages de chèvre. Afin d’être de plus en plus opérationnelles nous avons toutes les deux suivi des formations cet hiver (2012) , en fromagerie fermière, méthode Obsalim (amélioration de l’alimentation des bêtes grâce à un œil averti), formation HACCP (hygiène alimentaire). Nous nous engageons également dans la rénovation de notre fromagerie

Paroles d'amapiens

« Je suis contente de savoir que le lait de mes cabécous que je vais chercher lors de la distribution a été tiré le lundi ! Grâce aux moments privilégiés que nous partageons avec Nadège et Laetitia, je sais exactement d’où viennent les produits et comment ils sont produits. » (Garence) « Quand est-ce que les chèvres mettent-elles bas ? Comment on fait du yaourt ? Avec le contact direct avec nos produc’actrices, j’apprends chaque fois plus sur la sur la vie d’une fromagère. 40h de travail par semaine, dont 15h de vaisselle ! » (Cécile) « L’Amap c’est pour moi un lieu de rencontre et de convivialité qui nous permet de consommer des produits de qualité à un juste prix pour le consommateur avec une rémunération juste pour le producteur. Et puis nous pensons que cela fait partie de notre responsabilité de parent de transmettre ces choses à notre petit garçon. » (Raphaël et Maryline) Contact
6, rue de Luppach
68480 BOUXWILLER