En savoir plus sur les paniers d’agrumes

Retours sur une expérience testée dans d’autres AMAP de France et mise en place par le comité de soutien de la POM D’API POM D’AMAP :

Au mois de mai dernier nous avons proposé aux adhérents de la Pom d’Api un partenariat avec la coopérative Corse Alimea qui regroupe 27 coopérateurs tous certifiés bio, tous producteurs de fruits en Corse.

Le but de ce partenariat était d’agrémenter les paniers d’hiver (en Alsace à part les pommes en hiver il n’y a pas grand chose), de fidéliser les amapiens de la Pom d’Api et de soutenir de petits producteurs corses. La plupart des familles achètent des agrumes en supermarché, l’idée n’était donc pas saugrenue et nous avons pensé qu’il valait mieux soutenir des petits producteurs corses dont les débouchés sur l’île ne sont pas suffisants plutôt que d’acheter des agrumes venant d’Espagne ou d’Italie.

Concrètement, il s’agit d’un contrat entre la coopérative et les amapiens (dans le même esprit que nos contrats AMAP avec un règlement à la signature du contrat) dans lequel la coopérative s’engage à nous livrer clémentines, kiwis, oranges, pomelos en 5 fois de novembre à avril.
La Fruitière des Schwab n’intervient absolument pas dans ce contrat. Les Freds mettent juste à notre disposition leur frigo et leur camionnette pour les distributions. Ils n’en retirent aucun bénéfice financier.

Nous recevons donc 5 X 80 colis de 10 kilos avec quelques agréables surprises (des citrons ont été glissés dans la première palette et nous avons reçu plus de clémentines que prévu).

Une équipe de consomm’acteurs se retrouve à Muespach à La Fruitière pour répartir ces cagettes dans les différents lieux. Nous devons également les partager car plus de 80 familles se sont montrées intéressées par ce partenariat. 2 heures après, les paniers sont prêts et les Freds les transportent avec leurs pommes vers les différents lieux de distribution où une équipe les prend en charge pour les distribuer.

Voici, pour finir, un extrait d’une lettre d’info transmise par Brigitte coordinatrice en Corse :

« Nous entamons la quatrième saison d’abonnement avec cette année encore de nouvelles destinations pour nos récoltes. Nous remercions pour leur fidélité les groupes « historiques » qui sont tous au rendez-vous.
Grâce à l’implication et à toute l’organisation des tuteurs qui ont relancé la machine bien avant l’arrivée des premières clémentines puisqu’il faut bien relayer les informations, faire circuler les contrats, organiser toute la logistique de réception et de partage.
Sans eux, sans les réceptionnaires des palettes et tous ceux qui à chaque arrivée de Corse s’activent au partage du « bébé » (800 kg de fruits) que vous acceptez tous de gérer bénévolement pour nous qui ne sommes jamais là aux distributions, rien de cette aventure ne serait possible….
…L’idée reste quand même à terme d’aller chez nous vers plus de diversité. La revalorisation que permettent les AMAP pour notamment les oranges et les citrons est telle qu’on commence à pouvoir sortir du choix à 2 options «hors de la clémentine et du pomelo point de salut » que nous avait imposé l’économie.
Et oui, même en bio! Pour les projets de nouvelles plantations on raisonne sur plus d’espèces. Mais patience: en arboriculture les choses avancent lentement car les vergers sont là et on ne peut pas simplement les jeter. Il faut chercher dans les fermes les coins propices et le temps encore disponible. »

Une réflexion au sujet de « En savoir plus sur les paniers d’agrumes »

  1. Ping : Lettres d’info | Amap Pom d'api

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *